Un premier accélérateur franco-italien vise à booster les PME

Pour la première fois, un accélérateur franco-italien est créé pour aider les PME françaises et italiennes à opérer ensemble

Pour la première fois, un accélérateur franco-italien est créé pour aider les PME françaises et italiennes à opérer ensemble tant pour développer les synergies transfrontalières que pour se développer à l'international. Mis en place par BpiFrance et la CDP (Caisse des Dépôts italienne), avec le soutien notamment de la Chambre de Commerce France Italie et ELITE, le lancement est prévu la 15 décembre 2021.
 

La synergie entre la France et l’Italie est réaffirmée et son potentiel en voie d’être renforcé. Pour la première fois, un accélérateur franco-italien dédié aux PME a été créé. Forte d’une centaine de programmes d’accélérateur déjà lancés, BpiFrance s’est ici associée avec la CDP (Caisse des Dépôts italienne). L’objectif : soutenir les petites et moyennes entreprises françaises et italiennes à se développer à l’international.

« Il s’agit de répondre à un besoin des dirigeants de PME qui expriment une certaine solitude à prendre une décision », explique Nicolas Lepage, Manager Accélérateurs Internationaux chez Bpifrance. Cette première édition s’adresse à 20 dirigeants de PME françaises et 20 dirigeants de PME italiennes des secteurs industriels et des services à l’industrie. A ce jour, une quinzaine d’entreprises ont été sélectionnées, alors que le lancement est prévu mi-décembre 2021.
(Candidater à l’accélérateur franco-italien).
 

Accélérateur franco-italien : un programme immersif

A travers un programme immersif de 12 mois basé sur trois piliers – du conseil, de la formation et de la mise en relation -, l’accélérateur vise à répondre à des besoins concrets portés sur le développement des relations business transalpines.

Douze mois organisés autour de sessions de formations en France et en Italie, de rencontres business conçues sur-mesure en Italie et de la mise en réseau. Six séminaires vont se dérouler alternativement à Paris avec Sciences Po, et à Milan avec SDA Bocconi et le Politecnico di Milano. Ces sessions seront complétées par des rendez-vous business organisés au cas par cas, - une dizaine au total pour chaque entreprise accompagnée -, afin de leur permettre de développer des opportunités commerciales, partagez des expériences et des bonnes pratiques avec les acteurs industriels italiens clés.

« Nous avons fait appel à des partenaires clés, tels que Business France et la Chambre de commerce France Italie qui interviendront en activant leur réseau et offriront les clés pour mieux appréhender le marché », explique Nicolas Lepage. Fondée à Milan en 1885, la Chambre réunit plus de 300 entreprises françaises et italiennes et représente ainsi le premier réseau d'affaires franco-italien.
 

S’implanter en Italie, les stratégies à adopter

« Les PME sélectionnées pour être accélérées pourront être aidées par la Chambre dont l’une des missions principales est d’accompagner les entreprises dans leurs démarches d’implantation en Italie et en France », rappelle Cécile Bourland, directrice de la Chambre. La CCI France Italie assure en effet plusieurs services d’accompagnement tels que la création d'une structure locale ou de domiciliation virtuelle, la gestion comptable et fiscale, ou encore de support dans la recherche de personnel.
 

Synergies transfrontalières entre la France et l’Italie, un potentiel à développer

Le partenariat entre la France et l’Italie est solide. L’Italie est le troisième partenaire de la France, alors que la France est deuxième partenaire commercial de l’Italie. Quant à la présence italienne en France, quelque 1.764 entreprises françaises sont à capitaux italiens. Parallèlement, 2.018 filiales contrôlées par des entreprises françaises sont implantées en Italie.
 

Un Bridge franco-italien

Outre son implication dans l’accélérateur franco-italien dédié aux PME, la CCI France Italie organise le 17 novembre prochain la troisième édition du Bridge, une journée B2B dédiée aux startups intéressées au business et à l'open innovation, aux grandes entreprises et venture capitalist. L’objectif : faciliter le dialogue entre les startups et les grands groupes afin de générer du business et offrir des partenariats mutuellement bénéfiques. Lors des éditions précédentes, plus de 695 1to1 meeting ont ainsi été organisées, sur le format du speed dating.
Pour s’inscrire : Bridge 3ème édition

 

LIRE L'ARTICLE EN LIGNE

 

 

Un article par Marie-Astrid Roy | Lepetitjournal Milan

Share this page Share on FacebookShare on TwitterShare on Linkedin
Close

Aderire

Close

Sei un socio?