L M M J V S D
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 

Trouver un emploi en Italie

 

Pour télécharger cette page en format pdf, cliquez ici

 

1.  A qui s’adresser ?

1.1 Aux services français

Le service Job Chambre met en relation les candidats bilingues français-italiens et des sociétés à la recherche de personnel qualifié. Il répond également à vos questions et vous conseille dans votre approche du marché italien.

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, vous pouvez consulter les offres d'emplois déposées par les entreprises membres de la CCI France Italie par sur le site www.job-chambre.it et rejoindre le groupe Job Chambre sur Linkedin : www.linkedin.com/job-chambre

A travers ce groupe, vous serez notamment informé des postes à pourvoir.

A noter : pour travailler en Italie, il est indispensable de parler couramment l’italien. Dans le cas contraire, nous vous conseillons de prendre des cours intensifs.

Vous devez également répondre de manière active aux offres qui vous intéressent. Votre  CV sera communiqué à l’entreprise concernée qui vous contactera si votre profil correspond à la recherche en cours.

1.2 Aux services italiens

En Italie, l’aide à l’emploi est confiée aux provinces par l’intermédiaire  des « centri per l’impiego » (équivalents de Pôle Emploi en France).

La région Lombardie a mis en place un site Internet qui  permet d’assurer le croisement de l’offre et de la demande : www.borsalavorolombardia.net

Les régions sont plus spécifiquement chargées de l'orientation et de la formation. Suite  à la réforme  législative « Biagi », visant à rendre le marché du travail italien plus flexible, les agences d’intérim « agenzia interinale » et « agenzie per il lavoro » ainsi que des organismes tels que les universités, écoles et syndicats, ont l’autorisation de faire du placement. 

1.3 Aux services européens

Le service d’aide à la recherche d’emploi EURES (ec.europa.eu/eures), financé par l’Union européenne, est présent dans chaque pays européen. Les consultants EURES travaillent dans les  bureaux  des  régions  et provinces  d’Italie  pour l’aide  à la  formation  et à l’emploi  des européens. Vous  trouverez toutes les coordonnées et explications sur la fiche EURES dans la rubrique news de Job Chambre : www.chambre.it/emploi-formation-expatriation

D'autre part, outre les petites annonces de la presse ou des sites Internet, le réseau relationnel est une source de contacts pour trouver un emploi. Il est bon de cultiver les connaissances et de parler sans hésitation à son entourage de votre recherche.

 

2.  Répondre aux offres d’emploi

Chercher, consulter et répondre aux offres d’emplois qui vous intéressent en Italie est de loin le moyen le plus efficace pour trouver un poste. En effet, une offre d’emploi correspond au besoin d’une entreprise en phase de recherche (ce qui n’est pas le cas des candidatures spontanées par exemple).

2.1 Consulter les sites Internet de diffusion d’offres d’emploi en Italie

www.job-chambre.it : site  du service  Job Chambre de la  Chambre Française de Commerce et d’Industrie en Italie. Les offres d’emploi concernent pour la majorité les personnes parlant français.

www.linkedin.com : réseau social professionnel nécessitant la création d’un profil. Il est possible de suivre l’activité des entreprises et de consulter des offres intéressantes.

www.infojobs.it : excellente plateforme pour trouver un emploi

www.lepetitjournal.com : média des français et francophones à l’étranger

www.mondolavoro.it : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.it.gigajobs.com : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.apec.fr : association pour l’emploi des cadres. Consulter la partie offres d’emplois en Italie.

www.trovolavoro.it : site du quotidien « Corriere della Sera » dédié à l’emploi

www.cadremploi.fr  : moteur  de recherche  d’offres  d’emploi. Consulter la partie  offresd’emplois en Italie.

www.monster.it : publication d’offres d’emploi. Moteur de recherche présent dans tous les pays et également actif en Italie

www.careerjet.it : agrégateur d'offres d'emploi

www.neuvoo.it : agrégateur d'offres d'emploi

www.borsalavorolombardia.net : site officiel de la Région Lombardie

www.pole-emploi-international.fr : site du Pôle Emploi réservé aux offres à l’International

www.talentmanager.com : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.cercolavoro.com : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.altamira.it : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.jobonline.it : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.cambiolavoro.com : publication d’offres d’emploi et informations sur les cabinets de recrutement

www.catapulta.it : moteur de recherche d’offres d’emploi et de stages

www.it.jobrapido.com : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.it.indeed.com : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.infojobs.it : moteur de recherche d’offres d’emploi

www.jobintourism.it : publication d’offres d’emploi dans le secteur de l’hôtellerie

www.lavoroturismo.it : publication d’offres d’emploi dans le secteur de l’hôtellerie

2.2 S’inscrire sur les sites des cabinets de recrutement, des principales agences d’Intérim et agences pour le travail

Liste non exhaustive

www.aimsitalia.com

www.michaelpage.it / www.pagepersonnel.it

www.annuncilavoro.com

www.gigroup.eu

www.randstad.it

www.adecco.it

www.lavorare.eu

www.alispa.it

www.eurometis.it

www.eurointerim.it

www.idealavoro.it

www.humanvalue.it

www.umana.it

2.3 Consulter les principaux journaux diffuseurs d’offres d’emploi en Italie

Corriere della Sera : le vendredi à l'intérieur des pages "economia" www.corriere.it

La Repubblica : le jeudi : www.repubblica.it

Il Giornale : le jeudi : www.ilgiornale.it

Il sole 24 Ore : tous les jours www.ilsole24ore.com

La Stampa : tous les jours www.lastampa.it

2.4 Rechercher un stage / V.I.E en Italie

Pour les candidats en recherche de stage, S.V.E (Service Volontaire Européen) ou V.I.E (Volontariat International en Entreprise), voici une liste non exhaustive d’adresses complémentaires utiles pour leur recherche.

Pour les stages, vous pouvez nous envoyer votre demande accompagnée de votre CV, en indiquant la date de début, la durée du stage, la fonction ou le type d’entreprise désirée ainsi que la ville souhaitée par mail à emploi@chambre.it en inscrivant en objet DEMANDE DE STAGE.

www.job-chambre.it

www.letudiant.fr

www.sportellostage.it

www.carrierain.it

www.4stars.it

www.aiesec.org

www.kapstages.com

www.civiweb.com : Recherche d’une mission V.I.E (Volontariat International en Entreprise)

www.serviziovolontarioeuropeo.it : Recherche d’une mission S.V.E (Service Volontaire Européen)

Attention, le V.I.E est ouvert à tout jeune âgé de 18 à 28 ans, ressortissant d’un Etat membre de l’Union Européenne. La mission d’un minimum de 6 mois ne peut dépasser 24 mois.

 

3. Envoyer des candidatures spontanées

L’envoi d’une candidature spontanée donne souvent moins de résultats que l’envoi d’un CV en réponse à une offre d’emploi car l’entreprise contactée n’est peut-être pas en recherche de personnel.

Cependant c’est un moyen de recherche qu’il ne faut pas négliger si l’on veut mettre toutes les chances de son côté.

Il est donc important de bien identifier le type d’entreprises à qui l’on souhaite proposer sa candidature. Il est possible de trouver des adresses sur les pages jaunes italiennes www.paginegialle.it

 

Il est primordial de vérifier le nom de la personne à qui vous adresserez votre candidature. Plus que le DRH qui n’existe pas dans les petites structures par exemple, adressez votre candidature au responsable de la division susceptible de vous embaucher (directeur commercial, financier, logistique…) en indiquant son titre Dott., Ing., etc… Dans le doute, Dott./Dott.ssa est toujours bienvenu. N’oubliez pas que de nombreuses  entreprises, surtout celles susceptibles d’embaucher, sont des PME/PMI, voire des TPE (Très Petites Entreprises) de moins de 10 personnes. C’est bien souvent le cas des filiales françaises en Italie.

Les lettres de motivation manuscrites ne sont plus utilisées, un e-mail est plus opportun et facile à gérer pour l’employeur. Il sera bon de montrer que vous connaissez bien l ’entreprise et son environnement. Evitez les « lettres bateau ».

Une   présentation   du  CV « à la française », si possible avec un titre vous définissant (ex : « Assistante Commercial Trilingue » ; « Ingénieur Télécommunication » ; « Comptable français/italien » ou indiquant vos objectifs (Ex : Rejoindre une société  internationale ; Trouver un emploi à responsabilité), surprendra agréablement.

A la fin de votre CV, ajoutez la formule “Autorizzo il trattamento dei dati personali aisensi del D.Lgs 196/03”. Sans cette phrase, votre CV ne pourra pas être pris en considération.

 

4. Cibler les secteurs à fort potentiel et emplois fréquemment proposés aux français

Compétences recherchées : commerciaux parlant français (en charges des clients en Italie ou des clients francophones à l’export), assistant/e (en premier lieu des services commerciaux, de la direction générale ou des autres services). Ingénieurs, comptables et contrôleurs financier/gestion,  opérateurs   « call-center »  (où  le   français   peut être   plus   important  que l’italien).

Secteurs  déconseillés :  les  formations  trop  généralistes  (lettres,  droit,  sciences  politiques, histoire, communication si l’italien n’est pas parfait, enseignement). Il faut offrir des compétences bien précises, vous miserez dans ce cas sur votre expérience professionnelle (stage, emploi etc..) et votre connaissance des langues. De la même manière, les métiers du marketing, de la communication et de la mode sont très demandés par les français mais il y a beaucoup de prétendants pour peu de postes.

Les  diplômes  et formations  grandes  écoles  françaises,  bien que de qualités, sont souvent méconnus  en Italie. Il est donc conseillé de mettre en avant l’expérience (stage, emploi, projet d’écoles) en général puis l’expérience en Italie (avoir déjà travaillé ou étudié dans le pays est un énorme atout). Rappelez-vous, votre niveau en langue italienne doit être parfait.

 

5.  S’informer sur les possibilités de formation professionnelle

La formation continue est encore peu pratiquée en Italie.

L'Etat, par l'intermédiaire des régions, organise des cours de formation pour les chômeurs. Il est recommandé de se renseigner auprès de votre commune ou région d’appartenance ou encore au « Centro per l’Impiego » dont vous dépendez.

Les français ont la possibilité d’accéder aux formations financées par le Fond Social Européen (FSE). Il est possible d’avoir plus d’informations au travers des services EURES, de votre région de rattachement ou directement sur le site Internet du FSE. Ces formations sont de qualités et concernent beaucoup de domaines. Elles peuvent être intéressantes à suivre pour enrichir un CV (afin d’avoir une expérience en Italie par exemple) ou en parallèle d’une recherche d’emploi pour ne pas rester inactif (la majeure partie des français mettent du temps avant de trouver un premier emploi en Italie).

Les français résidents à l’étranger peuvent également avoir accès aux formations dispensées par l’Association  nationale  pour  la Formation Professionnelle des Adultes (l’AFPA). Les conditions et types de formations sont disponibles sur le site Internet de l’AFPA. Ces formations se déroulent en France et sont gratuites. Une fois la formation choisie, le candidat doit s’adresser au Consulat Français pour demander un dossier de candidature. La demande est ensuite soumise à étude pour acceptation.

Il existe peu d'organismes de formation, le plus connu est l'ENAIP (Ente Nazionale Acli Istruzione Professionale). Les employeurs sont peu sensibles à la formation qui reste pratiquement le secteur intérimaire et pour les cadres supérieurs). Les CIF (Contrat Individuel  de Formatio n)que l’on peut trouver en France, ne sont pas encore prévus par la législation.

Les cours de formation et masters organisés par les organismes privés et l es universités ont un coût élevé.


6.  Faire reconnaître ses titres d'études « equipollenza dei titoli di studio »

Des informations et explications claires sont disponibles sur le site de l’Ambassade de France en Italie http://www.ambafrance-it.org/La-reconnaissance-des-diplomes en suivant les  liens suivants :  Culture,  langue, éducation,  université >> Langue  &  Education >> Scolarité >> La reconnaissance des diplômes français en Italie.